Le salut

 

fig. 1

La garde

 

fig. 2

Les coups de poings

Crochet

Le crochet (fig. 3) est un coup de poing porté par un mouvement combinant le balancé et le jeté direct dans un plan latéral.

 

fig. 3
Direct
Le direct (fig. 4) est un coup de poing porté par un mouvement de piston dans un plan frontal.

 

fig. 4
Uppercut
L’uppercut (fig. 5) est un coup de poing porté par un mouvement combinant le balancé et le jeté direct dans un plan frontal.

 

fig. 5

Les coups de pieds

Fouetté
Le fouetté est un coup de pied porté de la jambe avant ou arrière en ligne basse (fig. 6), médiane (fig. 7) ou haute (fig. 8) avec la pointe ou le dessus du pied en extension par un mouvement de fléau. Les hanches sont obligatoirement placés de profil par rapport à l’impact.

 

fig. 6
 

 

fig. 7
 

 

fig. 8
Balayage
 

fig. 9
Chassé
Ce sont des coups de pied portés de la jambe avant ou arrière en ligne basse, médiane ou haute, avec le talon « pied en flexion », par un mouvement de « piston » qui passe par une position caractéristique de « groupé-chassé »(flexion de la cuisse sur le tronc, de la jambe sur la cuisse, du pied sur la jambe). Au moment de la frappe, il y a extension simultanée des segments « cuisses » et « jambe » qui lance le talon à l’impact sur une trajectoire rectiligne, les hanches étant soit de profil : Chassés dits « latéraux » soit de face ou en oblique : Chassés « frontaux ». Pour les chassés frontaux, la surface de frappe peut être également la pointe de la chaussure ; l’extension du pied s’exécute alors au moment de l’extension des segments « cuisse » et « jambe ».

 

fig. 10
 

 

fig. 11
 

 

fig. 12
 

 

fig. 13
Coup de pied bas (de frappe de déséquilibre)
Ce sont des coups de pied portés de la jambe avant ou arrière avec le bord interne du pied en extension sur la jambe avant ou arrière de l’adversaire- en dessous de la ligne des genoux- par un mouvement de balancé de la jambe de frappe. Ce balancé de jambe peut se faire soit sur une trajectoire rectiligne de l’arrière vers l’avant : Coup de pied bas de frappe (dans ce cas une légère « flexion-extension » du genou est autorisée dans la mesure ou le pied de frappe ne s’élève pas au dessus des genoux de l’adversaire) soit sur une trajectoire curviligne et latérale (de l’extérieur vers l’intérieur) Coup de pied bas de déséquilibre.

 

fig. 14
Revers
Les revers balancés frontaux ou latéraux sont des coups de pied portés de la jambe avant ou arrière en ligne basse, médiane ou haute, par un mouvement de circumduction de l’intérieur vers l’extérieur du membre de frappe, le membre inférieur reste tendu et la frappe se fait soit avec la semelle si les hanches sont placées de profil : Revers dits « Latéraux », soit avec le bord externe du pied si les hanches sont placées de face ou en oblique : Revers dits »frontaux ». Dans tous les cas, le pied est en extension au moment de la frappe.
Les revers groupés sont des coups de pied portés de la jambe avant ou arrière en ligne basse, médiane ou haute, avec la semelle du pied en extension par un mouvement qui initialement, est identique à celui des chassés latéraux mais qui, au moment de la frappe, se termine par une flexion de la jambe sur la cuisse(propre au revers fouetté) et d’une extension du pied sur la jambe permettant ainsi à la semelle de gifler la cible.
Les revers fouettées sont des coups de pied portés de la jambe avant ou arrière en ligne basse, médiane ou haute avec la semelle du pied en extension par un mouvement de circumduction de l’intérieur vers l’extérieur du membre de frappe en extension. Au moment de la frappe, la jambe se fléchit sur la cuisse entraînant la semelle à gifler l’endroit visé. Les hanches étant alors placées de profil par rapport à l’impact.

 

fig. 15
 

 

fig. 16
Le déplacement

Le déplacement est sans doute l’un des points les plus importants dans la pratique de la SAVATE boxe française, « SAVOIR SE DEPLACER, C’EST SAVOIR TOUCHER SANS ETRE TOUCHER ». Il permet d’être mobile face à son adversaire, de ne pas être une cible fixe, d’éviter les attaques de son adversaire, de toucher sans être toucher.
Pour se déplacer en SAVATE boxe française, on utilise toujours ses 2 appuis (les 2 pieds)., les talons sont systématiquement décollés du sol, le déplacement s’effectue sur la plante des pieds en position de garde (poings au niveau du visage). Lors du déplacement les pieds doivent toujours avoir le même écart de distance.

Conseil : n’oubliez pas que la SAVATE Bf définit une codification très précise de la gestuelle PIEDS et POINGS. Il ne faut surtout pas négliger cette gestuelle TECHNIQUE, si vous voulez progresser .